Mon arrivee en Chine

Je suis arrivee en Chine par le trajet Transmandchourien.
Ma 1ere etape etait Haerbin, car depuis la frontiere 
russo-chinoise, il n'y avait pas de train pour Pekin avant 
plusieurs jours.
Sortir de la gare a deja ete toute une histoire. Je me trouvais 
avec des jeunes chinois rencontres dans le train, ils revenaient 
de Russie et avaient plus de 100kg de bagages (de je ne sais 
quelle marchandise). Or, en Chine, le poids des bagages est 
limite pour l'acces aux trains.
Me trouvant a leurs cotes, quand la police ferroviaire a decide 
de les arreter pour leur mettre une amande, elle m'a arrete 
aussi...S'en est suivi des palabres dans une langue qui m'est 
inconnue. J'ai attendu. Contemple cette scene. C'etait a celui qui crirait le plus 
fort...Les policiers ont gagne, les petits jeunes ont regle 
l'amande sans meme imaginer un instant qu'ils auraient pu 
m'embrouiller avec la police...Bref, des jeunes honnetes..
Ben oui, ca existe encore!
 
Enfin sorti de la gare, je laisse mes compagnons a leur destin 
et je reprends le mien, seul. La 1ere vision de Haerbin, 
devant la gare est terrifiante: une immense place, remplie de 
gens qui attendent, bougent, crient, crachent, vendent toutes 
sortes de choses...Un brouhaha indescriptible. Autour de la 
gare, se trouvent plusieurs grosses arteres. Elles, sont 
remplies de taxis rouges, de bus et de velos, ca va ca vient 
dans tous les sens et toujours et encore un bruit infernal 
mais celui-ci est mecanique. Face a cette place, une masse de 
batiments hypers modernes, avec leurs enseignes qui 
scintillent dans une ecriture inconnue.
Je suis etourdi a la vue de cette vie qui fourmille. La seule 
chose que je trouve a faire est de poser mes sacs, de 
m'asseoir et d'attendre que ma tete cesse de tourner.
Quelques minutes plus tard, la faim et l'envie de me doucher 
et de me reposer (car je viens de passer plusieurs jours dans 
le train) me sortent de ma contemplation quelque peu 
effrayeante de cette vision. Je me decide a traverser la place,
aller dans l'hotel d'en face et trouver un plan de la ville pour 
chercher un hotel un peu pus tranquille, choisi dans mon guide de
voyage (car quand tu arrives dans un pays inconnu, dans une ville
inconnue, dans une langue inconnue avec une monnaie que tu ne
maitrises pas, un guide peut s'averer etre utile!)
Pour dire a la receptionniste que je cherche un plan, il faut 
attendre qu'un passant pas trop presse et anglophone passe 
devant l'hotel.
Peu de temps apres j'acquiers enfin le plan.
Je me mets a la recherche de cet hotel et de cette douche 
plus qu'esperee. L'hotel n'est pas tres loin de la gare mais 
comme seules les grandes arteres sont traduites en pinyin 
(transcription du mandarin en caracteres latins), j'ai du mal 
a trouver mon chemin, et meme avec l'aide des gens dans la rue 
je mets plus d'1 heure a trouver l'hotel. Il faut noter que 
les codes de representations spatiaux chinois sont differents 
des notres, donc nous avons pas les meme reperes dans la ville.
 
Le hall d'entree de l'hotel est tres classe, l'accueil est 
chaleureux, mais l'anglais n'est pas le point fort du 
personnel. J'essais de faire comprendre que je veux un lit 
dans un dortoir. Pas de probleme. On me demande de me 
dechausser et on me donne des savates pour acceder aux etages.
Un jeune employe m'accompagne jusqu'a une chambre. Il ouvre 
la porte, je rentre, c'est une chambre individuelle tout 
confort avec tele, clim, frigo.. et le prix qui va avec...
Je dis au type que je cherche une chambre avec beaucoup de 
lits et tres peu chere. Ok, on redescend a la reception pour 
prendre d'autres cles. On remonte, il me presente une nouvelle 
chambre avec le meme confort mais 3 lits..donc le prix de la 
precedente multiplie par 3!
Interloque, j'essais (avec les quelques mots presents dans mon 
guide, dont le mot "dortoir", de lui faire comprendre ce que je 
veux). Pas de soucis, il me montre la cle de la 1ere chambre! 
A bout de forces, j'ai envie de lui secouer le prunier! Ah, 
l'interculturel! J'en decide autrement, je pose mes sacs, 
m'assoie sur le lit, sors une feuille de papier et un stylo...
Commence alors entre lui et moi une partie de "dessiner, c'est 
gagner"...Ca prend un temps inimaginable, on passe par des 
expressions de colere, d'incomprehension et quelques sourires..
puis la delivrance..Je percois dans son regard qu'il a la 
solution a ma requete. Rebelote, petit tour a la reception, 
puis on remonte et il montre une grande salle, environs 50 lits 
d'un cote et le meme nombres de sieges inclinables de l'autre 
cote pour un prix derisoire. Bingo, je prends ca! Je loue le 
lit pour 24h, il est 11h du mat' donc j'ai acces au lit et a 
la salle de bains jusqu'a demain 11h. Parfait.
Et maintenant, est-il possible de prendre une bonne douche? 
J'ai un peu peur de ce qu'il va me montrer! Je le suis et 
arrive dans  une sorte de bains publics, avec des boiseries

partout, une ambiance moite et chaude qui sort de la piece, 
plusieurs employes  qui t'accueillent avec un large sourire 
et te prennent en charge, tu te deshabilles, on te donnes 
serviettes, d'autres savates, brosse a dents...On t'accompagne 
jusqu'a la piece, ouvre la porte et face a toi se devoile 
une piece en marbre avec plusieurs bassins, des douches 
partout, saunas, hammam, lits pour massage...
Un havre de paix dans cette folie urbaine qui eructe autour de 
toi... La Chine, cette Chine de Haerbin, du 28 juillet 2005 
est a l'image du Yin et du Yang..Calme et douceur a l'interieur 
d'une cohue bruyante incessante...


17/10/2005
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres